Grimmroom, 2019


Installation Grimmroom, 2019
Photocopies sur A4 rouge, machine à fumée, t-shirts de groupe, lit. 
Vue de l’expossition Va dans ta chambre! à la Fondation écureuil pour l’art contemporain, Toulouse. 

Nous avons conçu la chambre d’un jeune metalhead comme on pense un décor de théâtre. L’iconographie de la musique extrême, celle du black-death-heavy-drone-stoner-sludge-etc metal est particulièrement prégnante grâce aux quelques t-shirts qui, suspendus au plafond tels des fantômes, évoquent l’univers parodique et maléfique de cette musique.  Sur ces vêtements limés par le temps, on peut déceler des logos délibérément cryptés et une imagerie funèbre.
Au sol, des feuilles A4 rouges tapissent le plancher et forment un amas tape-à-l’oeil d’images imprimées. Il s’agit de photographies de l’adolescence d’un des artistes, prises notamment lors de festivals de musique extrême. Le choix de ce format et de cette couleur de papier, puis de l’impression photocopiée citent directement l’esthétique lo-fi des fanzines musicaux de la fin des années 1980.
Activée de temps à autre, une machine à fumée vient apporter à cette mise en scène étrangement silencieuse une enveloppe de dramaturgie supplémentaire. Avec cette chambre surexposée au yeux de tous — en vitrine —, nous interrogeons notre compréhension des codes qui régissent certaines iconographies et la part de cryptage qui existe en chacun de nous.